15

Zika est arrivé

Depuis fin janvier au CHU de Pointe à Pitre, nous sommes telle une armée en guerre face à un nouvel ennemi invisible : le virus Zika.

14513698_10154394916016006_1658209722_oAux Antilles, le seuil épidémique des cas de Zika en Guadeloupe a été atteint au début de la saison des pluies, soit en juin 2016. Depuis l’émergence du virus, le nombre cumulé de cas cliniquement évocateurs de Zika est estimé à 25 450.

Au CHU de Pointe à Pitre, aux heures perdues où les patients ont décidé d’aller un peu mieux que d’habitude, un petit jeu vit le jour : estimer son propre délai de contamination.

J’étais bien déçue de voir la moitié de mes connaissances ressembler à un arbre de Noël avant moi, quand je pus vivre ma propre expérience Zika.

Armée d’un stérilet et d’une très bonne amie interne de neurologie, j’abordai l’expérience en toute sérénité. Je compris enfin ce que crampes musculaires et grosse fatigue signifiaient, à tel point que la sieste en salle de consultation devint un petit rituel pendant deux jours dans le service. Puis le retour à la normale revint doucement, quoique conservant pendant bien deux semaines des crampes au bras et maux de tête.

img_2589Un soir aux urgences, je me suis vue confrontée à mon premier cas de Syndrome de Guillain-Barré post-Zika (déficit moteur et tonique commençant par les membres inférieurs puis de progression ascendante), confirmé par la ponction lombaire, chez une maman de 50 ans qui ne tenait plus sur ses jambes.

Actuellement, en neurologie, ma copine interne accueille environ 3 cas similaires chaque semaine et dégaine son arme fatal : les immunoglobulines (Ig). Fort heureusement 99% des cas sont bénins et quelques cures d’Ig suffisent à remettre debout les patients.

Malgré tout, la vie continue au CHU et en Guadeloupe, les fabricants d’anti-moustiques doivent afficher des chiffres d’affaires records mais l’innovation la plus en vogue, inconnue en métropole mais indispensable à tout Antillais qui se respecte, reste de loin les raquettes électriques tueuses de moustiques. Quelle joie sadique d’entendre le crépitement du moustique électrocuté et la bonne odeur de cheveu cramé qui s’en suit ! Mais de petites batailles n’ont pas mis fin à la guerre anti-vectorielle, hélas, las de la bronzette Caribéenne, les moustiques et le virus Zika semblent avoir pris goût au voyage et arrivent à présent aux portes des Etats-Unis et du Canada.

 

15 Commentaires

  1. Bon courage Diane,moi même en vacances en Guadeloupe je l’ai eu le fameux zika ainsi que tte la famille qui était en vacances.A très bientôt.

  2. Bonjour Diane,
    Bienvenue au club des médecins d’outre mer !
    Installé en Nouvelle Calédonie depuis onze ans, nous avons eu en 2015 le premier assaut de Mister Zika.
    Bon courage !

  3. Bravo Diane ! vu comme ça, on est pris d’ une envie folle de jouer au tennis avec le porteur de Zika pour de bonnes siestes dans un hamac avec moustquaire. Il semble bien infatigable ce moustique zika-porteur comme sa soeur jumelle du Chikoungounia. Outre les Immunoglobulines peut on espérer un VACCIN ?

  4. COUP DE MAITRE DU QUOTIDIEN ?L HISTOIRE D UNE JOLIE INTERNE ET DU VAMPIRE ZIKA.REVENANT DE TRANSYLVANIE .J APPRECIE LE JOKE.QUE PREFERER LES COURBATURES DE ZIKA OU DE DENGUE.
    SEULE DIANE PEUT NOUS REPONDRE.

    pATRICK

  5. Bonjour,
    J arrive en guadeloupe dans 2 jours avec des enfants de 3 et 7 ans. Est ce que zika est plus dangereux pour eux ? Faut il que je les asperges souvent avec des répulsifs. Je vous avoue que tout ça est un peu stressant. Qu e pensez vous. Merci

  6. Bonjour Thomas, l’épidémie de Zika est maintenant terminée. Pas plus de danger pour les enfants et plus besoin de les asperger de répulsifs non plus, les cas sont maintenant sporadiques et peu présents dans les régions touristiques. De plus, les 99,99999999% des cas sont asymptomatiques voir inoffensifs!Bon séjour en Guadeloupe

  7. Merci beaucoup pour ta réponse. Je passe un séjour agréable en guadeloupe. Les enfants se font piquer mais je stress bcp moins grâce à toi. Très bonne continuation.

  8. Bonjour Diane,
    est ce qu’il serait risqué de venir à la Guadeloupe mi avril pour 2 semaines de vacances en étant enceinte de 4 mois révolus ?
    Je suis inquiète …. Merci pour votre réponse

    • je vous encourage à venir pour vos vacances, la période la plus dangereuse pour la femme enceinte est le premier trimestre, que vous avez dépassé. De plus l’épidémie de Zika est finie. Avec les mesures de prévention la journée, peu de chance de le contracter et puis de toute facon peu de chance d’avoir des conséquences sur votre baby à présent! Bienvenue en Martinique, ile magnifique!

  9. Petite précision : je suis inquiète notamment à cause du virus du Zika …
    Merci pour votre réponse

  10. bonjour , nous arrivons en famille le 5 février 2017 à ste Anne. avec des enfants de 8 à 12 ans. Les moustiques le chik et zika sont -ils tres virulents le jour ? quel répulsif est recommandé. Je pense acheter des mousticaires imprégnées, ai-je raison ? Et trouverai -je les bonnes marques en guadeloupe ou dois-je tout acheter à Paris ! merciiiiii !!!! Bon courage !!

    • Pas de chikungunya en ce moment et pratiquement plus de Zika! le moustique zika pique la journée, concernant les moustiquaires elles pourront vous servir éventuellement si vous n’avez pas de climatisation dans les chambres sinon…quelques clac clac pour en tuer quelques un aventureux avant de dormir et ensuite pas de problème, les moustiques n’aiment pas trop le froid. Concernant les répulsifs vous trouverez tout sur place. Sincèrement, profitez de vos vacances sans vous souciez de ces histoires vectorielles, ici zika est déjà derrière nous et la dengue/chik n’ont pas encore pointés le bout de leurs nezs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Diane ne répondra pas aux commentaires anonymes.