22

Le danger caché du Ti punch

L’un des nombreux avantages de vivre aux Caraïbes est de pouvoir s’accorder, le temps d’un week-end et après une grosse semaine d’interne, de belles escapades en bateau.

Ces excursions entre amis s’accompagnent toujours d’un apprentissage assidu de l’art de la navigation (babord, tribord, virement de bord -> homme à la mer…), parties de pêches rarement miraculeuses, plongées masque-tuba à la découverte des fonds sous-marins, et autres séances bronzette à l’avant du bateau. Le tout arrosé de « Ti punch », fameux mélange subtil de sucre de canne, citron vert et rhum blanc. C’est le cocktail traditionnel des Antilles Françaises.

En ce dimanche de croisières, pendant que les hommes s’affairaient à chasser notre repas. En connaissance de cause, nous avions acheté par avance avec les copines, de belles tranches de thon frais pour faire un tartare. De succulents petits cubes de thon mélangés aux cives fraîches, le tout arrosé de jus de citron vert sous un soleil brûlant. Le retour sur la terre ferme est souvent difficile, d’autant que j’expérimentais alors (après deux jours de navigation), le « mal de terre ».

Au cours de la semaine suivante, sont apparues sur mes deux mains des taches brunes, indolores, qui ne me démangeaient pas. Vous pouvez les admirer sur la photo suivante.

15491658_10154605458101006_238926209_o

MAYDAY MAYDAY MAYDAY ! Suis-je en train de déclarer une horrible maladie auto-immune ? Mes mains vont-elles nécroser ? J’utilise mon joker : Appel à un ami et je me tourne naturellement vers l’interne de dermatologie.

Une métro présente depuis un an. Elle sèche, clairement, et outre un bilan sanguin long comme le bras (recherche d’Anticorps et des IST comprises, autant te dire je vais pas le faire ton bilan), elle ne m’est pas d’une grande aide. Il me faudra jouer à la devinette pendant plusieurs jours pour trouver enfin ma sauveuse, une collègue aide-soignante. Finalement LA scolopendre sévit instantanément, mais le coupable de cet épisode est bien plus vicieux. Il se met partout, on l’adore, on en redemande et finalement il laisse des traces indélébiles.

 

J’ai nommé : limoenle CITRON VERT

Responsable d’une photosensibilisation : réaction de la peau au soleil, le jus de citron vert provoque des brûlures superficielles formant des taches brunes au niveau des zones de contact. Il n’y a rien à faire hormis hydrater sa peau et … attendre. Les tâches disparaissent en quelques semaines (un mois et demi pour ma part). Note pour plus tard : toujours se rincer les mains après avoir préparé gentiment dix « ti’punch » et un kilo de tartare !

 

NB: Au nom de tous les internes Antilles-Guyane, nous apportons tout notre soutien depuis nos îles lointaines au corps médical présent en Syrie, particulièrement à Alep, et tous ces hommes, femmes, et enfants victimes de la guerre.

 

22 Commentaires

  1. En tant que medecin, aux Antilles, qui adore le ti punch et en plus personellement concerné par ce qui se passe en Syrie par mes origines..je te félicite pour ton blog et ta pensée

  2. Un grand classique… J adore suivre vos pérégrinations. .. étape par étape je revis mes premières découvertes quand je suis arrivée en Guadeloupe il y a 30 ans… Merci Diane pour votre fraîcheur. .. ps j aime votre style d écriture. ..

  3. BRAVO DIANE
    tu as tout pour te sentir bien dans ce métier et soigner au mieux:recul, humour, sens de l’observation et de l’écoute aux patients.
    Je lis rarement les blogs mais je me suis laissée emportée car c’était sympa et vécu.
    Médecin retraité qui n’a jamais exercé aux Antilles…

    • oh je fais quand même encore bcp de bétises! mais j’essaye de les analyser c’est déjà pas mal 🙂 merci pour vos encouragements

  4. Lol ah oui je connais bien ces fameuses taches que personne ne sait identifier…j’en ai fait les frais pour la première fois il y a environ 14 ans a mon arrivée ici, j’ai échappé de peu au scanner et compagnie grâce à une généraliste que j’allais visiter pour une angine et qui lorsqu’elle a vu mes mains m a de suite dit que c’était des brûlures de citron… Aujourd’hui et malgré les lavages de mains post manipulation du coupable je continue à les voir apparaître mais au moins je ne m’inquiète plus et d’ailleurs mes mains ne sont pas les seules victimes, régulièrement je m’occupe de mes préparations en tenue de bain ce qui fait que mon ventre est lui aussi parsemé de petites taches brunes …

    • sur le ventre aussi, ahaha ca m’amuse de voir que je ne suis pas seule à avoir vécu la lemon-attack!

  5. oui! comme toutes les essences d’agrumes …photosensibilisantes.. l’essence de bergamote utilisée dans les huiles solaires avait laissé des traces dans les années 60-70 !!!

  6. Oui! comme toutes les essences d’agrumes … photosensibilisantes … l’essence de bergamote dans les huiles solaires avait laissé des traces dans les années 60-70 !!!

  7. Preparé et non préparer ….mais c’est sans doute le ti’Punch…
    Observation intéressante .
    C’est dur la vie d’interne!

    • ahaha vous avez pointé mon plus grand défaut en matière d’écriture: l’orthographe. A force de me relire 100 fois tellement je crains la moindre erreur, il y a en a toujours une qui m’échappe!

  8. Cette phyto-photodermatose est effectivement maintenant bien connue des dermatos ayant un minimum d’expérience aux Antilles, où il est déconseillé pour les mêmes raisons d’appliquer des parfums ou des cosmétiques dans la journée. Attention par ailleurs à ne pas confondre
    les taches (sans accent, vos marques sur la peau par exemple) et les tâches (avec accent, un devoir à accomplir).

  9. Des que j ai vu tes mains j étais sur que cela venait du citron pourtant je ne suis pas dermatologue plustot climatologue rien à voir lol

  10. Le mieux est de ne pas boire trop de ti punch moi en un mois à Marie Galante je n’ai pas bu un seul ti punch et mes mains sont magnifiques
    Bises de Papa

  11. Toujours préparer le ti punch à l’ombre le matin pour la plage et le soir après le couchr du soleil

  12. Quand je pense que j’ai eu droit à une échographie et une biopsie (qui me laisser une partie du doigt insensibilisée depuis 1 an et demi)… POUR UN CITRON VERT (parce que maintenant que je te lis, ça ne peut être que ça…) Vive la médecine « tropicale » du vieux continent 🙂

    • Je suis navrée de lire ce message. C’est pour cela que j’écris. Informer en divertissant. Hélas pour votre doigt hormi l’attente pas grand chose à faire…

  13. J’avais laissé passer ce ti punch blog que je viens de lire avec beaucoup d’intéret. J’en profite pour te dire que depuis que, depuis que j’ai découvert tes petites chroniques, j’ y reviens régulièrement. Comme Catherine, je suis retraité, et comme elle, « je suis tombé dedans ». Turéunis les générations, et c’est vif, frais, bien écrit. Je n’écris pas souvent, mais voulait te le dire. Même si tu reviens en France, tu trouveras certainement des sujets originaux à commenter, et je pense que nous sommes un certain nombre à souhaiter que tu continue.
    Je connais la Guadeloupe (le ti-punch aussi !), j’ai vu les taches de citron parfois. Facile, la Médecine, là-bas !  » Alors, tu as arrêté de boire ! Et cette tache, là, elle n’est pas sur mes dernières photos !!! »
    Accessoirement, je suis un peu un puriste quant à la langue. Pratiquement 0 fautes en orthographe. Mais sur ordi, j’en fais un peu plus, comme tout le monde. Alors, améliorez Vous, mais soyez un peu indulgents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Diane ne répondra pas aux commentaires anonymes.