5

Le fruit défendu des plages

Sur les plages aux Antilles trône un arbre tropical bien connu des îliens : Le ManceNiLLier. Ici d’ailleurs, on l’appelle plutôt ManceLiNier. Un grand et bel arbre qui a élu domicile au bord de l’eau. Mais pourquoi donc cet arbre est…

9

Les épines de la mer

Par un beau week-end de garde en gynécologie, je jalousais tranquillement (entre deux patientes « Je saigne » / « J’ai mal au ventre ») mes amis partis à la chasse au harpon dans les beaux fonds marins martiniquais. Leur objectif étant de se…

6

L’origine du monde, pensées

En service de gynécologie, la Femme occupe une place centrale ; elle est l’objet de toutes les attentions. Cela doit être un endroit accueillant, où les patientes se sentent en sécurité, où elles peuvent se confier, sur leurs inquiétudes, leurs difficultés du…

15

Ciao Gwada… An nou ay Madinina

Voilà, c’est fini… un an en Guadeloupe, déjà. Que de découvertes et de rebondissements au cours de cette première année d’internat. Des aventures enrichissantes, la culture créole, sa population fort sympathique, et des rencontres qui façonnent chaque jour ma pratique…

19

Le danger caché du Ti punch

L’un des nombreux avantages de vivre aux Caraïbes est de pouvoir s’accorder, le temps d’un week-end et après une grosse semaine d’interne, de belles escapades en bateau. Ces excursions entre amis s’accompagnent toujours d’un apprentissage assidu de l’art de la…

14

La métro et le mille pattes

Il était une fois, sur l’île de Karukéra*, une jeune femme originaire des contrées lointaines de Métropolis. Elle habitait une charmante petite maison dans la prairie version « Le livre de la Jungle ». Elle avait appris à cohabiter, au fil du temps,…

7

Apprendre à être médecin

Apprendre à être médecin, c’est intégrer un statut et un rôle qui en découlent. Un statut de confident qui écoute, de bienfaiteur qui soigne, de protecteur qui rassure. C’est aussi apprendre à accepter de prendre en charge tous les patients,…

4

La caverne de Man SUGAR

Lors de mon arrivée au CHU de Pointe à Pitre, j’imaginais que les repas à l’hôpital seraient à tendance Antillaise. Déjà l’odeur du colombo de poulet de cantine (tel celui de mon enfance à l’école des Abymes) ou des court-bouillons…